Biographie

Florent DIDIER, Chef d'orchestre, Conductor

Florent DIDIER s’inscrit dans cette nouvelle génération de musiciens ouverts sur diverses esthétiques et formes orchestrales. Chef d’orchestre sensible, passionné et complet, il collabore avec des orchestres symphoniques, choeurs, brass bands, orchestres à vents et ensembles à géométrie variable, à la rencontre de tous les publics.

Directeur musical et artistique du Paris Brass Band de 2008 à 2020, ce poste lui permet de façonner son savoir-faire au sein d’un répertoire virtuose et exigeant. Auteur d’un parcours singulier, il exerce à présent à la tête de diverses formations orchestrales professionnelles en Scandinavie, Suisse, Angleterre, Ecosse, France et intervient régulièrement sous la forme de Master Class ou en tant que jury de concours nationaux et internationaux (CNSM, concours à l’étrangers : Norvège, Angleterre, Suisse, Belgique, Pays-Bas, Autriche, Danemark…).   

Lauréat du prestigieux concours international « British Open » au Symphony Hall de Birmingham en 2017 (première française), il est sélectionné par Atso Almila (Sibelius Academy) pour les phases finales du concours international de direction d’orchestre d’Augsburg en Allemagne. Il a mené le Paris Brass Band à 6 titres de Champion de France et au titre de Vice Champion d’Europe des Brass Bands (Montreux, 2019, première française). Il est aussi vainqueur des concours NMF (HO and Innlandsmesterskapet) en Norvège (2018, 2019, 2020).

Florent dirige régulièrement sur grandes de scènes internationales : Royal Albert Hall, Birmingham Symphony Hall, Philharmonie de Paris, Auditorium de Radio France, Oslo Konserthus, Suwon SK Artrium, Konzerthaus Freiburg, Bergen Grieghallen, Montreux Stravinsky Auditorium, Perth Concert Hall, Sage Gateshead, Chiayi City Concert Hall, Kursaal Oostende, Nouveau Siècle-Lille… Ses prochains engagements le conduiront notamment en Norvège, Suisse, Angleterre et au Japon. 

Il a récemment fait ses débuts à la tête d’Ars Nova et de l’Ensemble 2e2m avec lequel il enregistre et se produit à présent régulièrement en concert (Radio France, France Musique, Studio de l’Ermitage, CRR de Paris) au sein d’un répertoire de créations contemporaines qui lui est cher. Il a dernièrement assisté F.X. Roth auprès du Gürzenich Orchestrer Köln dans un programme de concert et d’enregistrement (Schumann et E. Poppe).  

Ses recherches dans le domaine de la musique ancienne et sa formation de musicien singulière lui permettent de connecter les répertoires et d’aborder la création contemporaine avec ouverture d’esprit et originalité. Il interprète ou met en oeuvre des projets comme : « Couleurs françaises » à l’Université de Bergen, « Paris et son modernisme » à travers la création d’Hypercube d’O. Waespi, la création de la pièce engagée et humaniste Horrorshow de S. Dobson suite aux attentats du Bataclan à Paris, le projet introspectif et existentiel Life du jeune compositeur F. Cali, ou encore un spectacle à l’Opéra Garnier rassemblant deux ballets : Sous apparence de Marie Agnès Gillot pour le Ballet de l’Opéra de Paris (musique de Brückner, Feldman, Ligeti) associé à une reprise de Un jour ou deux de Merce Cunningham (musique de J. Cage). Il dirige l’orchestre du Festival Interceltique de Lorient dans des pièces croisant musique savante et traditionnelle. 

Le Chat Perché de P. Singier (Amphithéatre de l’Opéra Bastille, Opéras de Rennes, Angers, Orléans, Vevey)… La langue d’après Babel de S. Kassap, (création pour ensemble contemporain occidental et ensemble traditionnel africain), l’Opéra Zajal de Z. Moutalka (Printemps de Beyrouth, Festival d’Ile de France), Aks de P. Dusapin (Collège de France), la pièce captivante et exubérante Staahaadler Affenstall d’O. Omelchuk ou encore Lost Prayer Book d’O. Adamek pour orgue à bouche et ensemble (Philharmonie Paris), des programmes croisés Brückner – Messiaen (Festival d’Aix en Provence), Xenakis – Henze – Schreier (Grand Théâtre d’Aix en Provence), Geek Bagatelles de B. Cavanna pour orchestre symphonique et choeur de smartphones… sont d’autres exemples de la pluralité des projets portés. 

Très attaché à la formation des jeunes musiciens, il élabore les différents dispositifs des classes d’orchestres et de direction d’orchestre du CRR de Créteil, dirige la Maîtrise de Radio France à l’Auditorium de Radio France lors de la création d’Ecce Homo, Ecce Paris d’O. Calmel et participe activement au projet Démos de la Philharmonie de Paris. Il dirige la session 2022 de l’European Youth Brass Band (Birmingham) et est sollicité par plusieurs Académies d’été (Larmor, St Jean de Luz), il y forme des étudiants en voie de professionnalisation au travail en section orchestrale et en direction d’orchestre. Membre du comité de pilotage Ministère de la Culture / Philharmonie de Paris pour le colloque Apprentissages collectifs de la musique (décembre 2020), il y anime deux tables rondes intitulées Parcours d’apprentissages collectifs en France et à l’étranger et L’évolution du métier de chef.fe d’orchestre. Il conçoit actuellement un projet pédagogique pour jeune public autour de l’Opera (forse) de F. Filidei. 

Tromboniste de formation, Florent DIDIER se distingue brillamment en remportant de nombreux prix et concours nationaux et internationaux. De la recherche à la didactique en passant par l’interprétation de tous les répertoires, il obtient également une Maîtrise de musicologie (UFR de Reims), le Certificat d’Aptitude de professeur, le concours de Professeur d’Enseignement Artistique et un Master de « Pédagogie formation à l’enseignent de la musique » qui vient clôturer ses études aux CNSM de Paris (Trombone, Analyse, Musique de chambre) et de Lyon (FDCA). 

En tant que musicien il participe à des représentations des principaux orchestres nationaux (Orchestre de Paris, Opéra National de Paris, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre National d’Ile de France)… Ses activités au sein des ensembles 2e2m, Ars Nova, et de chambriste (membre du Feeling Brass Quintet de 2008 à 2013, ensemble lauréat de plusieurs prix nationaux et internationaux) l’ont amené à participer à de nombreux festivals en France et à l’étranger : Festival de St Denis, de la Chaise Dieu, Flâneries Musicales de Reims, Festival de Monte Carlo, Festival Cervantino à Guanajuato (Mexique) mais aussi au Liban, Egypte, Suisse, Algérie, Autriche, Espagne, Israël… 

Florent contribue à de nombreux et divers enregistrements dont Hypercube et un Live from Taïwan avec le Paris Brass Band, un disque Fantasy (oeuvres de A. Plog, E.Carter, W. Lutoslawsky, création de K. Beffa), un disque consacré à Fineberg et Murail enregistré à l’Ircam… Il arrange pour cordes et choeurs (Tryo, Clarika à l’Estival de St Germain), pour cuivres (Ryan Leslie au Cabaret Sauvage) ou accompagne des artistes comme Michel Legrand, Vladimir Cosma, Vincent Delerm, Yaël Naïm, Ibrahim Maalouf, Juliette… en séances studios (Ferber, Davout, Guillaume Tell, EuropaCorp) ou aux Victoires de la Musique, Taratata, à Mogador, à l’Olympia…

Chef d’orchestre freelance, Florent est directeur artistique du Metalak Euskal Herrian, trombone solo de l’Ensemble 2e2m et de la Musique de l’Air de Paris. Il est professeur-coordinateur des classes d’orchestres et de direction d’orchestre du CRR de Créteil, chef d’orchestre au sein du dispositif Démos et formateur pour la Philharmonie de Paris. 

Florent Didier est chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres, distinction remise par la ministre de la culture au titre de la promotion de l’été 2021.